Medico Social : quelles sont les problématiques de recrutement actuelles du secteur ?

Medico Social : quelles sont les problématiques de recrutement actuelles du secteur ?

3 mai 2019

L’organisation du secteur médico-social Selon la Direction Générale de la Cohésion Sociale (DGCS), plus de 900 000 professionnels sont en poste dans le secteur du médico-social et de la santé. Le secteur regroupe tous les établissements ou organismes dont l’objectif est d’accompagner et apporter des soins dédiés aux personnes âgées, handicapées ou dépendantes ; tels que les EHPAD (Etablissements d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes), les ESAT (Etablissement et Services d’Aide par le Travail), etc. Ces structures sont soit des établissements publics, des établissements privés à but non lucratif ou des établissements privés à but lucratif.

 

L’organisation du secteur médico-social

 

Selon la Direction Générale de la Cohésion Sociale (DGCS)( https://solidarites-sante.gouv.fr/ministere/organisation/directions/article/dgcs-direction-generale-de-la-cohesion-sociale), plus de 900 000 professionnels sont en poste dans le secteur du médico-social et de la santé. Le secteur regroupe tous les établissements ou organismes dont l’objectif est d’accompagner et apporter des soins dédiés aux personnes âgées, handicapées ou dépendantes ; tels que les EHPAD (Etablissements d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes), les ESAT (Etablissement et Services d’Aide par le Travail), etc. Ces structures sont soit des établissements publics, des établissements privés à but non lucratif ou des établissements privés à but lucratif.


En France, la plupart des établissements du secteur médico-social sont privés et à but non lucratif. Associations loi 1901, mutuelles, fondations, congrégations : tous ces organismes répondent aux enjeux réglementaires fixés par la loi pour exercer dans le domaine médico-social. Leur activité s’inscrit dans l’économie sociale et solidaire qui prône la primauté de la personne sur le capital, la liberté d’adhésion, la cohérence des intérêts des membres usagers et de l’intérêt général, la mise en œuvre des principes de solidarité et de responsabilité ainsi que le caractère impartageable des excédents de gestion.


L’objectif de ces structures n’est donc pas de dégager des profits comme cela peut être le cas des établissements à but lucratif. La gestion financière y était donc jusqu’à ces dernières années, assez souple.

 

 

La transformation actuelle du secteur

 

Depuis la dernière décennie, le secteur du médico-social est forcé de se transformer. La gestion de ces structures, principalement associatives et à but non lucratif, a été quelque peu remise en cause. La gouvernance menée par les opérateurs de ces organismes était effectivement peu orientée performance et objectifs financiers. Avec la crise économique mondiale de 2008 mais également l’aggravation des déficits de la Sécurité Sociale ou de l’Assurance Maladie, leur gestion a été amenée à être réfléchie différemment. Ces événements ont détérioré la qualité du service apporté aux personnes dépendantes, en raison de coupes budgétaires impactantes.

 


L’ARS (Agence Régionale de Santé), principal financeur des structures associatives du médico-social, dispose en effet de moins en moins de fonds à accorder aux établissements. Ils doivent alors rationnaliser au maximum leurs coûts. Matériel, locaux ou encore personnel, tous ces postes de dépense sont impactés par les restrictions. Les attentes de l’ARS vis-à-vis des projets et perspectives présentés par les acteurs bénéficiant de son soutien financier ont également été revues.

 


Trouver des solutions pour ces nouvelles problématiques demande d’avoir une vision économique aiguisée et orientée « rentabilité ». Pour y faire face, il est important que les dirigeants aient acquis de réelles compétences en gestion financière et management de personnel. La pérennité de ces établissements en dépend.

 

Les évolutions des besoins de recrutement de ce secteur

 

Les acteurs du secteur médico-social élargissent de plus en plus régulièrement le champ des compétences de leurs ressources humaines. Pour cela, elles misent de plus en plus sur le recrutement de personnes ayant une vision externe à celle du monde associatif (https://www.adeis-rh.com/cabinet-recrutement-medico-social-sante.php). Les principaux postes de cadres concernés sont ceux de directeurs d’établissements, responsables, directeurs financier ou encore chefs de projets. Ils ont souvent à leur actif des années d’expérience à des postes similaires dans le secteur privé mais également souhaitent s’investir dans le social et relever de nouveaux défis.

 


La sélection de ces nouveaux profils représente deux enjeux principaux. Tout d’abord celui de faire face à la gestion financière nécessaire des établissements mais également de trouver des candidats en accord avec leurs valeurs. Évaluer des candidats provenant du privé pour aller dans l’associatif n’est pas aisé. Les budgets étant souvent plus restreints que dans les entreprises tout comme les salaires le projet professionnel des candidats et les valeurs qu'ils portent se révèlent indispensables.

 

Pour conclure

 

En pleine transformation le secteur médico-social s'ouvre à de nouveaux profils. Le cabinet de recrutement ADEIS RH est un interlocuteur privilégié sur ces nouveaux projets. N’hésitez pas à nous contacter ou prendre connaissance de notre méthodologie de recrutement dans le domaine médico-social.

 

 

NEWSLETTER

Restez informé des actualités du cabinet de recrutement